50 nuances d’ennui

Il m’en aura fallut du temps pour lire les 3 volets de cette saga , de ce « mummy porn  » , LE best-seller des ménagères de moins de 50 ans. C’est donc un an après la sortie du dernier volet que je vous livre mon impression sur ce phénomène.

Je fais partie de celles qui ont du mal à se plonger dans un bouquin le soir, au lieu de scotcher devant un écran. Je me suis dit que ce roman si excitant dont on parlait tant allait peut-être changer (et pimenter) mes soirées. J’étais donc dans les premières à me ruer sur « 50 Nuances de Grey » dès sa sortie en France en octobre 2012. Certes ce sont de gros romans, mais tout de même, vous vous imaginez bien que si je viens de terminer le dernier volet c’est que ce n’est pas LE livre du siècle. J’ai dévoré le premier, et je me suis forcée à lire les 2 suivants. Même si je sais que je vais être déçue, quand je commence quelque chose j’aime bien le finir (Genre je suis une fille pleine de bons principes …)

Donc, le tome 1 répond un peu au concept de  » tout nouveau tout beau « . Puis , les tomes 2 et 3 c’est toujours la même chose, sauf que quand on a compris le concept dans le tome 1, on se fait chier.

Le concept donc :

Une jeune étudiante de 20 ans (Anastasia) tombe amoureuse d’un jeune millionnaire (banal) elle est vierge (banal aussi à cet âge). Ce millionnaire (Christian) est attentionné, beau comme un dieu, c’est un dominateur et un super coup au lit (donc le mec parfait accessible à toutes). Sa première fois est fantastique (classique) et toutes les suivantes le sont toutes autant voire mieux. Ana va se prendre au jeu de la domination mais va réussir à faire changer Christian qui est fou amoureux (lâché de pétale de roses svp). Ce qu’il faut noter c’est que (évidemment), ce n’est pas l’argent de Christian qui intéresse Ana (même s’il lui offre toute la panoplie Apple, deux Audi, et une maison dans les beaux quartier) mais sa personne et l’histoire dramatique de son enfance. Ana a des débuts d’orgasme rien qu’en pensant à Christian. Et le simple fait de se faire toucher la poitrine la fait hurler de plaisir (vous je sais pas, mais moi il m’en faut un petit peu plus). Chaque problème se résout par le sexe (la vraie vie). Finalement, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants.

Pour résumer c’est un roman à l’eau de rose, avec lequel on ne peut que rêver et non s’identifier. Certes, ils y a de nombreuses scènes érotiques très détaillées qui nous émoustillent un peu, mais si ce n’est que ça donne des envies, on ne peut pas dire que ça révolutionne la vie sexuelle (à moins d’être vierge comme Ana) Il y a également des scènes de suspens et d’action réussies qui finissent toujours bien .. Et tout ça avec une fin prévisible ou du moins classique !Je critique un peu, mais toujours est-il que je serai sans doute dans les premières à aller voir le film au cinéma dès sa sortie! Avec l’espoir que la mise en scène soit un peu moins plan plan et moins fade ..

Et vous, qu’en avez vous pensé ?

De retour .. ou pas ?
Panna Cotta : Le dessert EASY !